Brèves du mois de septembre 2016

Huahine et Boulouparis, jumelage en bonne voie

En marge de la conférence des entreprises locales Outre-mer qui s’est déroulée en Nouvelle-Calédonie, la délégation de Huahine a rencontré le dernier jour du déplacement le maire de Boulouparis et son conseil municipal.
Les élus de Huahine avaient en effet voté le 11 juillet une délibération habilitant le maire à entamer une procédure de jumelage entre les 2 communes.
Alain Lazare, maire de Boulouparis avec 4 mandats successifs (après avoir occupé la fonction de secrétaire général durant 23 ans), a indiqué que son conseil municipal prendrait une délibération confirmant le jumelage le 15 septembre.

Pour l’occasion, Marcelin Lisan, son 1er adjoint ainsi que le maire délégué de Fitii et les conseillers municipaux en charge de l’environnement et de la jeunesse et des sports ont offert à leurs collègues boulouparisiens un drapeau aux couleurs de l’île, de la vanille cultivée à Huahine, une herminette et des patu en bois local sculptés par un artisan local…
Rendez-vous est pris l’an prochain avec deux échanges prévus l’un en mai, et l’autre éventuellement en novembre.

Parole à Alain Lazare, maire de Boulouparis
« Cela faisait des années qu’on y pensait, c’est un vieux rêve que de pouvoir nous jumeler avec une commune de Polynésie française. Après plusieurs contacts qui n’ont jamais abouti, enfin, lorsque j’ai rencontré Titi (Marcelin Lisan) à Paris, on a convenu de se revoir pour ce jumelage. Il a fait le premier pas. Notre conseil municipal se rendra à Huahine l’an prochain pour la signature du parchemin. »
En bref : 1ère productrice en élevage bovin, de cerfs, de crevettes, en culture de maïs, Boulouparis compte également une mine de nickel, une ferme expérimentale de production d’holothuries, un hippodrome et un golf, pour une population de 3 005 habitants au dernier recensement. Sa population scolaire s’élève à 300 élèves dans l’enseignement public, et la ville ne compte ni collège ni lycée. Avec ses 91 000 hectares, elle est la 3ème plus grande commune (en superficie) de la Nouvelle-Calédonie et 1ère commune de brousse. Boulouparis accueille chaque année près de 25 000 visiteurs à l’occasion de la fête annuelle du cerf et de la crevette au mois de mai. Enfin, sa population s’élève en week-end à près de 6.000 habitants avec le retour notamment des propriétaires de maisons secondaires construites sur sa partie maritime.

Nos élus au Congrès des EPL d’Outre-mer en Nouvelle-Calédonie

En compagnie des maires de Huahine, Maupiti, Tahaa, Taputapuatea, Tumaraa et Uturoa invités par la communauté de communes Hava’i, 4 élus de la commune de Huahine ont participé la semaine dernière à la 13ème conférence des entreprises publiques locales Outre-mer qui s’est déroulée en Nouvelle-Calédonie.
La délégation Raromatai a tout d’abord rencontré les responsables de la Sodil (société d’investissement des îles Loyauté) à l’oasis de Kiamu sur l’île de Lifou où elle gère des activités dans plusieurs secteurs : agroalimentaire (filière pêche, vanille Bourbon et igname), transports maritimes et aériens, tourisme et habitat social.


Rencontre avec les administrateurs et employés de la SODIL sur l'île de Lifou.

L’ouverture institutionnelle de la conférence au congrès de Nouvelle-Calédonie fut l’occasion pour le groupe de rencontrer le président Thierry Santa (dont la mère est originaire de Tevaitoa) et de s’informer sur les types d’Epl et leur montage financier : SEM (société d’économie mixte), SPL (société publique locale) et SEMOP (société d’économie mixte à opération unique) sur la base du témoignage d’élus membres du conseil d’administration d’Epl affiliées à la fédération organisatrice.
Une visite partielle des aménagements réalisés dans la zone d’aménagement concerté de Dumbéa sur mer et Panda, dans la province Sud, autour notamment du complexe Medipole, a donné un aperçu des différentes infrastructures dont la construction a été rendue possible au travers de la SIC (société immobilière de Nouvelle-Calédonie) et la SECAL (société d’aménagement de Nouvelle-Calédonie) : habitat social aidé, habitat en location-vente, terrains en vente directe…


Cérémonie coutumière au centre administratif de Koonhê en présence de Paul Neaoutyine, président de la province Nord, et de Jacques Chiron, président de la fédération des Epl et sénateur de l’Isère.

Dans la province Nord, les élus des ISLV ont visité les installations de Nessaquacole Farm, spécialisée dans l’élevage de crevettes mais aussi d’holothuries dans 5 immenses bassins implantés en bord de mer à Bourail. Après le geste coutumier dans la grande case du domaine de Deva, un atelier consacré aux « enjeux mondiaux du tourisme, opportunité pour le mouvement des Epl » a entre autres mis en exergue l’absence d’observatoires fiables, de politiques et de stratégies cohérentes à l’échelle des outre-mers, et la nécessité de présenter les destinations avec l’œil du visiteur plutôt que du professionnel.
Au centre culturel de Koohnê, les élus ont assisté à l’intervention de dirigeants de l’agence régionale de développement, d’investissement et d’innovation (NEXA) de la Réunion, de PromoSud (SEM détenue à 70 % par des organismes publics), de NordAvenir, de la banque calédonienne d’investissement mais aussi de la Caisse des dépôts et consignations, sur le thème du soutien des Epl ultramarines aux activités économiques.


Parmi les intervenants de l’atelier sur le tourisme organisé au domaine de Déva à Bourail, un représentant d’Air Tahiti Nui et Matthias Waneux, conseiller de la province des îles Loyauté et administrateur de la SODIL.

Le séjour s’est terminé par la visite de l’écomusée du café et de l’usine métallurgique de Koniambo.
Notons qu’au congrès, il a été décidé de demander à la nouvelle ministre des Outre-mers la possibilité d’ouvrir à la Polynésie française le dispositif des SPL ; à Koohnê, le maire de Uturoa a émis le vœu que la communauté de communes Hava’i puisse intégrer la fédération des Epl ultramarines ; enfin, plusieurs élus s’interrogent sur la forme que pourrait prendre un éventuel partenariat direct entre communes et sociétés privées locales ou étrangères, la répartition des compétences pouvant être un frein et le vide juridique une ouverture…

Ajouter un commentaire

Services administratifs

Standard Accueil Secrétariat :
40 606 321 - fax : 40 606 320

Régie des recettes  :
40 606 315 (Meherio Mai)

Service d'état civil  :
40 60 63 19 (Alice Teuira)

Bureau des élections  :
40 60 63 17 (Moeana Tavaearii)

Service des affaires scolaires :
40 606 316 (Vanina Peni) 

Service d'aide sociale  :
40 606 323 (Moeana Piha)

Service des sports :
40 68 75 89 (Alfred Faahu)

Cuisine centrale :
40 68 81 07 (Ani Ah-Scha dit Tutu)

 

Secrétaire général :
Nelson Tepa (40 606 310)

Départements administratifs :

Département comptable et
financier : 40 606 314 (Enoha Teiva)

Département cohésion sociale : 
40 606 307 (Moehau Colombani) 

Département relations à la population :
40 606 318 (Hiro Lemaire)

Département affaires administratives :
40 606 307 (Malissa Itchner)

Département ressources humaines :
40 606 313 (Neti Teiva)

Sécurité

Police municipale : 40 606 322 - 87 70 29 84
chef : Nestor Natua

Service incendie : 18 ou 40 688 218 - 87 70 21 46
chef : Romuald Lai dit Coucou

Gendarmerie : 17 ou 40 606 205

Département des Services Techniques :
40 606 311 (Areva Tefaataumarama)

Service de l'hydraulique :
87 700 207 - 40 68 85 68 (Terai Hopara)

Service de la voirie :
87 70 90 90 (Lazare Tetuairia)

Service du parc à matériel :
40 68 77 21 (Ludovic Huria)
 

Horaires d'ouverture

Services administratifs et
techniques  :

  • de 7h30 à 15h30 du lundi au jeudi
  • de ​7h30 à 14h30 le vendredi

Police municipale :

  • Lundi à jeudi : 7h à 20h
  • Vendredi et samedi : 7h à minuit
  • Dimanche : 5h à 12h et 14h à 20h

Service incendie : 24h/24

Permanence hydraulique : 24h/24

Coordonnées de la commune :

B. P. 25 Fare - 98731 Huahine
contact@ville-huahine.pf